Demander des conseils
Propriétaires Professionnels

Économiser le gaz – Conseils pour la vie quotidienne & la rénovation

Demander conseil
© Shutterstock / Yevgeniy

Économiser du gaz – réduire la consommation de gaz avec des conseils simples

Qu'il s'agisse de crises énergétiques, de la situation politique mondiale ou de la volonté d'utiliser le gaz naturel en préservant les ressources, les raisons de vouloir économiser le gaz sont multiples. La solution commence par un regard sur son propre comportement en matière de chauffage et sur les processus quotidiens, et se termine par une rénovation du chauffage bien conçue. Dans le guide pratique ci-dessous, vous trouverez différents conseils, des plus simples et réalisables à court terme aux plus complexes. 

Quelques conseils simples pour réduire le coût du gaz

Pour réduire la consommation et donc les coûts du gaz à court et moyen terme, le mieux est de commencer par vérifier les gestes de chauffage. La diminution d’un degré Celsius de la température d’un logement sans autres mesures permet de réduire les frais de chauffage jusqu'à hauteur de 6 %. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez avoir froid. Les températures optimales en fonction de l'utilisation des pièces jouent ici un rôle décisif. Vous pouvez vous inspirer des valeurs suivantes. Il faut cependant toujours tenir compte des circonstances individuelles.

  • Salon : environ 20 à 22 °C
  • Chambre à coucher : environ 16 à 18 °C
  • Cuisine : environ 18 °C
  • Chambre d'enfant : environ 22 °C
  • Salle de bain : environ. 23 à 24 °C

Pour régler la bonne température sur un radiateur classique avec tête thermostatique et échelle à 5 niveaux, nous vous recommandons de consulter le guide pratique sur "le réglage correct du thermostat".

Il peut également être utile de régler la température de manière optimale non seulement par pièce pour économiser du gaz, mais aussi d'optimiser l'ensemble du circuit de chauffage. Cela permet de réajuster le courbe de chauffe . Il est également judicieux de choisir différents programmes de chauffage comme le mode été ou l’ abaissement nocturne. Pour connaître la meilleure façon de procéder, consultez la notice d'utilisation disponible sur ViBooks. Vous pouvez également demander à un installateur local de vous donner des instructions à ce sujet. Une autre option est d’échanger avec d'autres clients. La communauté Viessmann offre la plate-forme idéale.

Entretien et purge du système de chauffage

Mais il n'y a pas que la température ambiante optimale qui joue un rôle, il y a aussi la répartition idéale de la chaleur au sein de l'installation de chauffage. Pour garantir cela, il est essentiel de procéder à un entretien régulier. Il est préférable de prendre rendez-vous pendant les mois les plus chauds. Comme il est moins nécessaire de chauffer et qu'une réparation n'entrave pas autant le confort de l'habitat que pendant la période de chauffe, cette période est idéale pour un contrôle en profondeur annuel de l’installation. Dans le cadre de cet entretien, des ajustements de la régulation et de la commande du chauffage pourront être effectués pour réduire la consommation de gaz en central. 

En dehors de l'entretien, vous pouvez également contribuer vous-même à une distribution optimale de la chaleur dans le circuit de chauffage. Il peut être nécessaire de purger les radiateurs, surtout après une longue période d’arrêt de l'installation, à la fin de l’été par exemple. Des bulles d'air peuvent s'accumuler dans l'eau chaude de différentes manières. Celles-ci peuvent non seulement provoquer des bruits de chauffage désagréables, mais aussi une distribution inégale de la chaleur. Souvent, la partie inférieure des radiateurs reste froide, dans certains cas, des pièces entières peuvent ne pas être chauffées correctement. Dans ce cas, il est recommandé de purger les radiateurs

Astuce : pour une répartition optimale de la chaleur dans la pièce, les radiateurs doivent être dégagés et ne pas être recouverts de grands rideaux ou voilages. La sonde de température du thermostat, en particulier, ne doit pas être recouverte.

Isoler pour économiser du gaz

L'isolation des fenêtres et des portes ainsi que l'isolation des tuyaux de chauffage sont également utiles dans les maisons anciennes existantes. Pour les portes et les fenêtres, des rubans adhésifs isolants, des bandes d'étanchéité ou des coupe-courants d’air peuvent déjà s’avérer utiles. Les tuyaux de chauffage exposés peuvent entraîner une perte de chaleur jusqu'à la pièce de vie proprement dite ou chauffer inutilement la cave ou d'autres pièces. Il convient d'être particulièrement attentif aux endroits où la distance entre le générateur de chaleur et le radiateur est relativement longue. Lors d'un contrôle ou d’un entretien du chauffage vous pouvez examiner ces aspects de plus près avec un expert sur place et discuter des mesures à prendre. 

Économiser du gaz lors de la production d'eau chaude

Outre le chauffage, le chauffage au gaz fournit également de l'eau chaude au ménage. La part de la consommation de gaz consacrée à la production d'eau chaude varie considérablement en fonction du type de bâtiment, de l'état de l'isolation et des comportements des occupants. En moyenne, il peut atteindre 12 % pour un bâtiment ancien. Dans les nouvelles constructions, ce pourcentage peut être beaucoup plus élevé, car on chauffe beaucoup moins, mais la consommation d'eau chaude reste généralement la même. Pour économiser du gaz et donc des coûts, il est donc recommandé de prendre une douche plutôt qu'un bain. Un pommeau de douche économique peut être tout aussi utile. Pour plus de conseils, consultez notre guide pratique sur l'optimisation de la consommation d'eau chaude.

Ne pas oublier de ventiler de manière optimale

Les bonnes habitudes en matière de chauffage comportent également l'aération. Notamment pendant la saison de chauffage, évitez d'aérer en laissant les fenêtres entrouvertes. Vous perdez de cette façon de la chaleur en permanence et les radiateurs vous devez augmenter constamment le réglage des radiateurs. De plus, ce type d'aération manuelle ne permet pas un échange d'air complet. Il est recommandé de procéder à une ventilation par à-coups et à une ventilation transversale. Ouvrez complètement les fenêtres opposées, dans le meilleur des cas. Pour cela, quelques minutes plusieurs fois par jour suffisent. Veillez également à baisser les radiateurs pendant la ventilation. La chaleur ne se dissipe pas vers l'extérieur et vous faites des économies de consommation de gaz. Une alternative à l'aération manuelle est l’installation de ventilation contrôlée. Dans ce cas, selon le modèle, la chaleur contenue dans l'air extrait peut être utilisée pour réchauffer les pièces.

Combiner et moderniser pour économiser du gaz

À part toutes les petites choses que vous pouvez faire pour réduire la consommation de gaz, vous avez également la possibilité de le faire réaliser techniquement à plus grande échelle. Une chaudière à gaz trop ancienne, qui ne correspond plus aux dernières évolutions de la technique, devrait être remplacée. Une chaudière gaz à condensation déjà installée peut en outre être complétée par un générateur de chaleur régénératif. Enfin, vous avez également l'option de passer complètement à une solution de substitution. Dans tous les cas, vous économisez du gaz sur le long terme et vous gagnez en indépendance par rapport aux énergies fossiles. Cela permet non seulement de préserver les ressources, mais a également un effet positif sur vos propres coûts énergétiques et sur l'empreinte carbone.

Chauffage au gaz assisté par l'énergie solaire et autres combinaisons possibles

L'installation solaire thermique, qui utilise l'énergie solaire gratuite pour produire de l'eau chaude et/ou venir en appui de l’installation de chauffage, est considérée comme le complément optimal d'un chauffage au gaz. Vous pouvez compléter une installation existante ou en planifier une nouvelle avec la technologie solaire. Apprenez-en plus dans la section Chauffer au gaz et à l'énergie solaire . 

Le chauffage au gaz peut également être combiné avec n’importe quelle autre solution énergétique basée sur les énergies renouvelables – les chaudières à granulés de bois, le chauffage au bois en général et les pompes à chaleur. La combinaison entre le chauffage au gaz et la pompe à chaleur est très populaire. Dans ce cas, le chauffage au gaz fait office de chaudière pour le pic de charge lorsque la demande de chaleur est plus élevée que la normale ou que la température extérieure (en cas d'utilisation d'une pompe à chaleur air/eau) est très basse.

Moderniser le chauffage au gaz et opter pour des alternatives

Une part considérable des chauffages installés sont vétustes. Pour économiser du gaz, il est recommandé de miser ici sur la technique actuelle de condensation, qui utilise jusqu'à 98 % de l'énergie contenue dans le combustible en exploitant la chaleur cachée des gaz de combustion. Dans le cadre d'une rénovation, vous devriez dans tous les cas envisager la variante hybride afin d'économiser du gaz supplémentaire. 

Une autre possibilité est de miser entièrement sur une alternative au chauffage au gaz. Ainsi, vous n'économisez pas seulement du gaz, mais vous vous en passez complètement et vous vous affranchissez des fluctuations de prix. Cela ne garantit pas seulement une meilleure prévisibilité des coûts d'exploitation. Vous contribuez à la préservation des ressources en combustibles fossiles. Vous réduisez également vos coûts énergétiques sur le long terme.