Demander des conseils
Propriétaires Professionnels

Chauffage au bois – un chauffage écologique et économique

Demander des conseils
Photo : © Krasula / Shutterstock.com

Peu de techniques de chauffage ont une histoire aussi longue que le chauffage au bois. À l’heure de la transition énergétique, de la hausse des prix des matières premières pour le gaz naturel et le mazout ainsi que du changement climatique, de plus en plus de personnes optent à nouveau pour le chauffage au bois. En effet, les systèmes de chauffage au bois, également appelés chaudières à combustible solide, présentent un certain nombre d’avantages qui les distinguent nettement des autres systèmes de chauffage. Le combustible lui-même est particulièrement durable, car il s’agit d’une source de matière première renouvelable. Le bois affiche en outre un très bon écobilan. Enfin, il ne rejette lors de sa combustion que la quantité de CO₂ qu’il a absorbée au cours de sa croissance et qui serait également produite par la décomposition de l’arbre. Le chauffage au bois est relativement bon marché. En effet, en règle générale, le combustible provient directement de la sylviculture locale, ce qui permet d’éviter des trajets de transport longs et intensifs en CO₂.

Enfin, la technique de chauffage ultramoderne et innovante de Viessmann contribue à ce que les chauffages au bois puissent être exploités de manière non seulement écologique, mais aussi économique. Tous les systèmes de chauffage sont construits avec des matériaux durables, stables et résistants et sont optimisés pour le chauffage au bois. En plus de leur niveau d’efficacité extrêmement élevé, ils sont faciles à utiliser et sûrs. Des dispositifs de régulation et de sécurité bien pensés garantissent un fonctionnement efficace et fiable.

Types de chauffage au bois

Le chauffage au bois s’est redéfini à plusieurs reprises au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, les consommateurs disposent d’un large choix de techniques de chauffage à haut rendement, adaptées à tous les besoins. Si vous avez opté pour un chauffage au bois, la question se pose de savoir quel type de chauffage convient le mieux à votre maison et à vous-même. Parmi les chauffages dits à biomasse, qui fonctionnent au bois, on distingue généralement :

  • La chaudière à bûches
  • la chaudière à granulés

La chaudière à bûches ou Chaudière pour bûches de bois utilise la forme la plus primitive de chauffage – la combustion de morceaux de bois dur ou tendre fendus. Un fonctionnement avec des briquettes est toutefois également possible. Ce sont des chutes de bois comprimées dans une forme uniformément constante. Comparées aux bûches, elles présentent une teneur énergétique plus élevée. La chaudière à bûches doit généralement être alimentée manuellement et atteint un rendement élevé grâce à la technique de gazéification du bois. Comme les chaudières à gazéification de bois ne nécessitent pas de technique de stockage ou de transport particulière, elles sont bon marché par rapport aux autres systèmes de chauffage. La technique elle-même a déjà fait ses preuves depuis de nombreuses années et est par conséquent fiable. Les chauffages à biomasse pour la combustion de bûches sont disponibles dans de nombreuses plages de puissance et conviennent aussi bien aux nouveaux bâtiments qu’aux bâtiments existants.

Conseil pour le stockage du combustible : les bûches sont faciles à stocker. Toutefois, pour garantir une combustion efficace, la teneur en eau doit être inférieure à 20 %. Un stockage de plusieurs années est donc recommandé.

 

Les chaudières à granulés sont disponibles dans différentes classes de puissance et conviennent aussi bien pour les nouvelles constructions que pour les bâtiments existants. Elles fonctionnent avec des bâtonnets de bois compressés. Les petites pièces pressées sont composées de résidus de bois forestier ou industriel et font partie des matières premières particulièrement respectueuses de l’environnement. De plus, elles présentent une teneur énergétique particulièrement élevé et peuvent être transportés automatiquement vers les générateurs de chaleur grâce à leur forme normalisée. Il n’est donc pas nécessaire d’alimenter manuellement ces chauffages à biomasse. Comparé à d’autres systèmes de chauffage, le chauffage à granulés implique des coûts d’acquisition plus élevés en raison de la technique de stockage et de transport des combustibles. Cette technique est toutefois nécessaire pour que les granulés brûlent efficacement en libérant un maximum d’énergie. Pour le stockage et le transport des granulés de bois, cinq méthodes ont fait leurs preuves dans la pratique :

  • Réserve avec alimentation de la chaudière à granulés par des systèmes d’aspiration sous vide
  • Silo à granulés avec alimentation de la chaudière à granulés par des systèmes d’aspiration sous vide
  • Réserve avec alimentation de la chaudière à granulés par un convoyeur à vis sans fin flexibles
  • Silo à granulés avec alimentation de la chaudière à granulés par des vis sans fin flexibles
  • Pelletbox comme local de stockage de granulés flexible et minimal
  • Informations détaillées à ce sujet sur Transport et stockage de granulés.

 

Les avantages du chauffage au bois en un coup d’œil

Une chaudière à granulés de bois permet un fonctionnement entièrement automatisé, une chaudière à bûches assure une chaleur de chauffage et une préparation d’eau chaude sanitaire confortables pour un faible investissement et une chaudière combinée réunit les points forts de tous les chauffages au bois. Les avantages du chauffage au bois sont extrêmement nombreux. En optant pour le chauffage au bois, vous contribuez à la protection du climat et bénéficiez en outre d’autres avantages. Les aspects économiques sont également importants. Il n’est toutefois pas possible de dire de manière générale à quel point les avantages économiques sont décisifs, en raison des nombreux facteurs d’influence. Si l’installation est planifiée et réalisée dans les règles de l’art, les propriétaires d’installations bénéficient généralement des avantages suivants du chauffage au bois.

Le chauffage au bois est considéré comme la plus ancienne forme de production de chaleur par combustion de biomasse. Pendant des siècles, elle a accompagné les hommes et leur a fourni l’énergie dont ils avaient besoin. La technique a été optimisée à plusieurs reprises au fil du temps et est donc considérée comme très aboutie. De plus, les chauffages au bois sont construits de manière très stable. Ainsi, grâce à leur grille massive en fonte, certaines chaudières à bûches sont insensibles aux substances indésirables comme les clous ou les vis. La construction est conçue pour un fonctionnement de longue durée. Les installations modernes de biomasse fonctionnent en outre de manière entièrement automatique et sont équipées de dispositifs de régulation et de sécurité pour un fonctionnement fiable, efficace et sûr.

Les chauffages au bois de Viessmann peuvent être exploités de manière économique aussi bien de manière monovalente que bivalente. Selon les exigences, la chaudière ne chauffe pas seulement l’eau chaude sanitaire, mais assure également une chaleur agréable pendant les mois d’hiver. Conçue de manière appropriée, la chaudière fonctionne en fonction des besoins dans chaque domaine d’application et évite ainsi les pertes thermiques involontaires. Le système de contrôle de la combustion intégré permet en outre de consommer moins d’énergie tout en réduisant les émissions.

À une époque où les prix des énergies fossiles augmentent et où la conscience environnementale s’accroît, la production d’énergie propre devient de plus en plus importante. L’un des avantages du chauffage au bois est qu’il se combine idéalement avec d’autres systèmes comme le solaire. En utilisant les deux techniques, les exploitants d’installations ménagent non seulement l’environnement, mais augmentent aussi considérablement leur degré d’autosuffisance.

Comme nous l’avons déjà mentionné, outre les aspects économiques, il existe de nombreux avantages écologiques lorsque les propriétaires optent pour un chauffage au bois. Les deux avantages les plus remarquables sont d’une part l’indépendance vis-à-vis des énergies fossiles et d’autre part la source durable.

 

Les prix du mazout et du gaz sont soumis à d’importantes fluctuations économiques et politiques et ne peuvent guère être estimés. En revanche, le bois en tant que combustible local est bon marché et n’est pas soumis à de grandes fluctuations de prix.

 

 

La combustion du bois ne libère que la quantité de CO₂ que les arbres ont absorbée au cours de leur vie. Le chauffage au bois est donc neutre en termes de CO₂. De plus, le combustible provient généralement de la sylviculture régionale et ne doit pas parcourir de longues distances pour être transporté. Le chauffage au bois étant devenu de plus en plus populaire ces dernières années, certaines entreprises isolées importent du bois de chauffage de l’étranger. La qualité de combustion de ce bois bon marché n’est parfois pas sans risque. Il n’est pas non plus toujours possible de savoir si le bois de chauffage provient d’une coupe illégale ou d’une exploitation durable.

Quiconque cherche du combustible pour son chauffage au bois doit donc être attentif à la provenance et privilégier autant que possible les produits locaux. Différentes certifications du combustible (par exemple DIN EN Plus pour les granulés de bois) fournissent une bonne orientation pour le choix du combustible. L’achat chez un commerçant local soulage finalement l’environnement et soutient en outre l’économie régionale.

 

Outre les avantages écologiques et économiques mentionnés, le chauffage au bois dispose également d’une grande sécurité d’approvisionnement : d’une part, le chauffage au bois est la seule source d’énergie renouvelable qui chauffe et réchauffe de -25 à +20 °C. Et ce, indépendamment des conditions météorologiques existantes. D’autre part, la matière première qu’est le bois pousse dans notre propre région. Cela rend le propriétaire d’un chauffage au bois indépendant des situations de crise mondiales.

Cycle du CO2 : décomposition du bois mort (à gauche), photosynthèse (au centre), combustion du bois de chauffage (à droite)

Des informations détaillées sur les économies possibles vous sont fournies dans notre brochure "Modernisierungskompass", disponible ici en format PDF :

Conseils pour l’achat : ce que vous devez savoir

Un point important lors de l’achat d’un chauffage au bois concerne les besoins en chaleur. Ce point est important dans la mesure où l’efficacité de l’installation en dépend fortement. Un chauffage au bois trop grand consomme inutilement beaucoup d’énergie. Une fois de plus, un système sous-dimensionné risque de ne pas couvrir la demande de chaleur. Dans les deux cas, cela entraîne soit une augmentation des frais de chauffage, soit une perte de confort. La méthode la plus efficace pour déterminer les besoins en chauffage est celle du calcul de la charge thermique. Un spécialiste expérimenté calcule alors la charge calorifique nécessaire pour chauffer un bâtiment à des températures admissibles et agréables. Les pertes par transmission et par ventilation ainsi que la puissance de chauffage supplémentaire sont également prises en compte dans son calcul. Autres prestations importantes : 

La place disponible : si les propriétaires souhaitent acheter une chaudière à bois, ils ne doivent pas non plus négliger l’espace nécessaire. En effet, selon le type de chauffage, l’installation nécessite suffisamment de place pour la technique – et pour le stockage du combustible. 

Les coûts d’acquisition : lorsqu’il s’agit d’acheter un chauffage au bois, les coûts d’acquisition ont également une importance. En principe, les chauffages aux bûches sont moins chers que les chauffages aux granulés. Pour cela, il faut rajouter du bois de chauffage à la main.
 

Viessmann Vitoligno 250-S

Réponses aux questions les plus fréquentes sur le chauffage au bois

Le chauffage au bois peut-il être utilisé partout de manière efficace ? Qu'est-ce qui est mieux : les bûches ou les granulés ? Où les propriétaires d’installations se procurent-ils le combustible ? Nous avons rassemblé ici pour vous les questions et réponses les plus fréquentes sur le chauffage au bois.

Les chaudières à bois Viessmann sont si confortables qu’elles permettent d’alimenter en chaleur pratiquement toutes les maisons individuelles et les immeubles collectifs. Une condition importante est un espace de stockage sec, car l’humidité résiduelle du bois est en partie déterminante pour la qualité de la combustion. Des modifications, par ex. de la cheminée, ne sont généralement pas nécessaires.

Les systèmes de chauffage au bois Viessmann peuvent en outre être combinés de manière idéale avec des systèmes de chauffage au La chaudière mazout à condensation ou au gaz.

(Photo : © gualtiero boffi / Shutterstock.com)

Les bûches sont idéales pour tous ceux qui peuvent se procurer eux-mêmes le combustible, par exemple à partir de l’exploitation forestière locale. Le bois doit être séché en conséquence, c’est-à-dire stocké, et présenter une humidité résiduelle aussi faible que possible. Les granulés de bois sont comprimés à partir de sciure de bois et ont un pouvoir calorifique élevé en raison de leur faible humidité résiduelle. Les granulés sont plus faciles à livrer et à stocker. Le dosage et l’alimentation du système de chauffage au bois se font automatiquement et confortablement.

Comme les deux combustibles bois ont leurs points forts et leurs points faibles, il n’est pas possible de répondre à cette question de manière générale. Il est important que la chaudière soit adaptée le plus précisément possible au bâtiment et aux besoins de chauffage de tous les habitants. En règle générale, le spécialiste offre une bonne orientation lors d’un conseil personnalisé.

 

Un ballon tampon absorbe la chaleur produite par la chaudière et la stocke. Cela présente deux avantages : d’une part, il garantit un approvisionnement continu en chaleur et, d’autre part, il évite à la chaudière de devoir redémarrer sans cesse le processus de combustion. Cela augmente la durée de vie et permet une combustion particulièrement efficace. 

L’installation d’un réservoir tampon prend certes un peu de place, mais elle assure dans la plupart des cas un fonctionnement économique de l’installation de chauffage.

 

Les combustibles bois, en particulier les granulés de bois, font aujourd’hui partie des combustibles standard chez la plupart des distributeurs de combustibles. Comme le mazout, ils sont « pompés » dans le local de stockage. C’est rapide et ne demande pas énormément travail. De nombreuses scieries ou entreprises de transformation du bois proposent également des granulés de bois. Vous pouvez en outre vous procurer des bûches à un prix avantageux auprès d’entreprises forestières ou d’agriculteurs pratiquant l’exploitation forestière.

Lors de l’achat, veillez à choisir des produits de haute qualité. Ces derniers sont certes un peu plus coûteux, mais ils ont généralement une teneur énergétique plus élevée et de meilleures propriétés de combustion. Cela se rentabilise au plus tard lors de la combustion. Vous pouvez également reconnaître les granulés de haute qualité au certificat DIN Plus ou EN Plus.

 

De nombreux bâtiments anciens disposent déjà d’une chaufferie. Celle-ci peut également être utilisé pour stocker du bois de chauffage. Cela fait du chauffage au bois un candidat idéal pour les bâtiments anciens. Mais le chauffage au bois peut également être utilisé dans les nouvelles constructions. L’important pour la rentabilité est de disposer d’une technique adaptée. 

 

Il n’existe certes pas de moment idéal pour acheter un chauffage au bois. Dans la pratique, la plupart des propriétaires profitent toutefois des mois d’été pour acheter leur nouveau chauffage au bois. Les avantages sont évidents : d’un côté, les mois chauds nécessitent moins d’eau chaude et quasiment pas de chauffage. D’un autre côté, le délai important jusqu’à la prochaine saison de chauffage offre la possibilité de planifier avec précision.